mercredi 10 octobre 2007

Un p’tit bout d’éternité pour un étrange dessin

C’est un petit bout de nez tout frais qui pointe au monde, pointe nasale ne dépassant jamais les 18°. Nous sommes en 1981, le 10 octobre pour être plus précis et dehors il fait si frais... Nous retrouvons ce petit nez, toujours aussi glacé, propulsé dans la vie active, dans ce Paris qui s’est considérablement réchauffé. Ces narines, ainsi que tout le reste, appartiennent à une femme. Cette femme, au destin exceptionnel, n’aura de cesse de recherché l’âme en péril. Pourtant bombardée responsable de fax, elle créé alors le fond de libération des ChocoBons maltraités en même temps que son travail pénible de bimbo du 41ème. La vie ne lui réserve d’ailleurs pas de cadeau. Elle est enlevée par le puissant cheik Addel Hazziz Wafidou. On connaîtra d’ailleurs plus tard sa véritable identité, car en effet, ce vrai faux émir n’était d’autre que Jean-François Dupuit, espion double du FSB et de la DGSE.

Mais le rapt rata lamentablement grâce à l’intervention de la Monica du service finance. Tailleur impeccable, crinière des 60’s et détermination teutonique, la belle d’Alsace mit ainsi fin à la tentative d’intimidation musclée des « binocles de l’orient », comme surnomme le milieu l’agent Wafidoudou. Pourtant, le règne sur le fax-photocopieur ultra-puissant du 41 Areva’ Tower prit fin et la belle du partir, tout nez dehors, vers d’autres horizons. Elle n’alla pourtant pas loin et prit ses fonctions dans une sombre institution bancaire française. Il lui fallut retrousser ses manches et, armé de sa seule paire de poitrine, avala goulument sa première véritable expérience d’épargne salariale. On ne su d’ailleurs ce qu’elle épargna le plus. C’est à cette époque qu’on lui prêta une relation douteuse avec Stéphane, un piètre personnage que l’humanité détestera.

C’est pourtant dans Voici que la nouvelle tomba, comme un couperet définitif dans le cœur de millier de garçon (entre 18 et 35 ans). Lila n’est plus libre. En effet, en suivant page 24 du canard le plus réputé de la planète, lors d’un vernissage, elle fait tomber le couple Sienna Miller/Jude Law, reléguant la blonde au rang de superstar de la loose. Commence alors une idylle avec cet anglais qui ne se terminera qu’un an plus tard. Pour elle, Jude n’est pas un assez bon parti et les récentes transformations morales de la star internationale du « bout du nez le plus froid du monde » à bien rapidement eu raison du charme outre-manche.

Commence alors une période de doute et quelques amourettes plus tard, elle fait exploser le couple Aniston/Pitt. L’histoire raconte que pourtant, elle ne supporta plus l’incapacité de ce dernier de ranger sa chambre correctement, de garder ses chaussettes au lit et de lire que des magasines de mec pour se la péter. Elle finit par le planter en plein Monoprix et appel sa copine des states, miss Angelina Jolie pour qu’elle vienne le récupérer à l’aéroport. C’est anéanti que la star de fight club finit par tomber, plus par dépit, dans les bras non siliconés de la plus siliconée des femmes du monde (après Lolo mais comme elle a finit par crever…)

Lila décide donc de pointer son glacial nez en Nouvelle Zélande ou elle séduit, au détour d’un rallye amateur qu’elle remporte haut la main, Dan Carter. L’ouvreur Black profite de la gifle magistrale qu’elle infligea à Sébastien Loebe au soir de sa victoire mécanique pour proposer à la belle le bout du monde et la lune en prime. Elle accepte, mais doué d’un esprit de compétition, elle le prévient que c’est avec la coupe du monde qu’elle le suivra. Dan s’exécute avec le résultat que l’on connait aujourd’hui.

En tout cas c’est son anniversaire aujourd’hui et même si vous ne connaissez pas cette star internationale, sachez simplement que ses 26 ans ne sont rien comparés aux 2 qu’elle m’a donné.